Chevaux

Déluges

Déluges Κατακλυσμοί 
Les dessins, poèmes, décors sur céramique et livre d’artiste ont été réalisés lors d’une résidence sur l’île de Rhodes (Grèce) en janvier et février 2019. Invitée par l’Institut français d’Athènes en collaboration avec l’Auberge de France à Rhodes et l’école des Beaux Arts d’Athènes, Lise Chevalier y a appris la technique du décor sur céramique traditionnel I.C.A.R.O.( Industry of Ceramics of Rhodian-Oriental Art) propre à cette île auprès d’un maître céramiste et artiste, Kostantinos Neofytou, dernier dépositaire de ce savoir-faire. Déluges puise son inspiration dans le récit millénaire des sept jours du déluge de l’épopée de Gilgamesh, dans les récits grecs antiques et ceux de l’ancien testament.

Présentation Résidence Institut français d’Athènes

vitrine chevaux

livre déluges

couronne

 

assiette femme oiseau

 

assiette cyprès

les barques

carnets de Rhodes2

vitrine et carnet rhodes

1327
Exposition collective This Is The Girl Chapelle du Quartier Haut, Sète 2019     « Déluges » série de 11 dessins, encre sur papier 30 cm x 40 cm – barque en branches de platane tressées sur planche de pêcheur (de la pointe courte, Sète) – crédit photographique Petra Tomaskovikova

portrait LC travail2

Neofiitou atelier

l'atelier ensoleillé2Portrait et prises de vue dans l’atelier de Kostantinos Neofytou, Rhodes

 « LISE CHEVALIER, plasticienne multimédia à l’origine de la résidence ATENA dont elle est la fondatrice, vit, elle, à Sète, et c’est en toute logique qu’elle montre le travail qu’elle a accompli dans l’île de Rhodes, l’hiver dernier, où elle était, elle aussi, en résidence pour y apprendre une technique locale de céramique traditionnelle auprès d’un vieux maître. Elle y a poursuivi ses recherches d’écriture poétique autour du thème du Déluge, entre ciel et mer, murs de forteresse et rocher légendaire propice aux plongées sportives, sinon initiatiques : hic Rhodus, hic saltus ! (ou salta si on aime la danse) Lise y fait allusion dans son poème. Le climat de l’ile déserte et battue par la pluie ne pouvait que l’aider à reconnaître le chemin des sources et des grands mythes en y inscrivant sa mythologie personnelle. Chez elle, mais pas seulement, l’œuvre se fait dans l’approche métaphorique de la Nature, du mystère de la création et de la vie, en des moments d’échanges intimes. Et se déplie à partir de soi, comme le livre avec ses rabats, secrètement autoréférentiel.*Geneviève Breerette, extrait texte «Elles toujours entre…» à l’occasion de l’exposition This Is The Girl 

 Déluges draws its inspiration from the thousand year-old story of the seven day flood from Gilgamesh’s epic and from ancient Greek and Old Testament stories. The artist and founder of the A.T.E.N.A residency was invited by the French Institute in Athens to work and learn traditional ceramics with the master ceramist Kostantinos Neofytou on the island of Rhodes.

 «I see landscapes in the ceramics’ motifs. The intertwining of plants, the mythology are sources of inspiration that are incomparable in beauty and in narrative. In the workshop, time goes by as if it passes through an elongated hourglass. I think (am reminded) of Hermes, of the entrance into Rhodes and of the two columns that stand like two cypress trees cut out in the sky. I think of the cliffs on Lindos, of the fiery horses and of the bird-women. These images and stories merge together with my « personal mythology »

The Institut français d’Athènes invited her to travel to Greece, specifically to Rhodes to learn the island’s traditional ceramic techniques. She found inspiration for her project Déluges at the workshop of master ceramist Kostantinos Neofytou and in the Aegean landscapes.

Τα σχέδια, ποιήματα και διακοσμητικά στοιχεία για κεραμικά αυτού του βιβλίου έγιναν κατά τη διάρκεια μιας καλλιτεχνικής διαμονής στη Ρόδο, τον Ιανουάριο και τον Φεβρουάριο του 2019. Προσκεκλημένη από το Γαλλικό Ινστιτούτο Ελλάδος στο Σπίτι της Γαλλίας, στη Μεσαιωνική Πόλη, σε συνεργασία με την Ανώτατη Σχολή Καλών Τεχνών, η Lise Chevalier έμαθε την παραδοσιακή κεραμική τεχνική διακόσμησης ICARO *, χαρακτηριστική του νησιού, με τον κεραμίστα και καλλιτέχνη, Κωνσταντίνο Νεοφύτου, τελευταίο θεματοφύλακα αυτής της τεχνογνωσίας. Το έργο Déluges (Κατακλυσμοί) αντλεί έμπνευση από την χιλιετή ιστορία των επτά ημερών του κατακλυσμού από το έπος του Γιλγαμές, τα κείμενα της αρχαίας Ελλάδας κι εκείνα της Παλαιάς Διαθήκης. Στη μυθολογία της καλλιτέχνιδας, οι Αιγιακοί Κατακλυσμοί αυτού του βιβλίου διαδέχονται την τηλεπαθητική εποχή (Prémices d’une ère télépathique, éditions Méridianes, 2018) και ανακοινώνουν μία Οδύσσεια.